zloy_odessit (zloy_odessit) wrote,
zloy_odessit
zloy_odessit

LE PLAN DU KREMLIN POUR AIDER L’ITALIE OU LE DALLE FUNÉRAIRE POUR UN AUTRE MEMBRE DE L’UE

Comme on le sait, la Russie a envoyé de l’aide médicale en Italie pour aider le pays à combattre l’épidémie de coronavirus, ce qui a suscité de nombreuses questions. De nombreuses questions se posent quant à la pertinence de cette « aide », qui ne sera pas critique dans la lutte contre Covid-19, et quant à l’aspect moral, étant donné la feintise de l’échelle de l’épidémie en Russie et le bénéfice des spécialistes et des matériel, envoyés dans un pays lointain de l’OTAN, en Russie.

L’aide à l’Italie, à première vue, ressemblait à la solution par le Kremlin de trois problèmes: stratégique, géopolitique et intérieure. Le premier est une démonstration au monde entier de la manière dont la Russie, qui, selon le Kremlin, a été injustement imposée par des sanctions et accusée d’agression en Ukraine, sans hésitation et sans délai, a décidé d’aider l’un des pays offenseurs. Le deuxième problème est une tentative de distraire les Russes d’une catastrophe épidémiologique et économique, ainsi que constitutionnelle qui se produit dans leur pays. Eh bien, le troisième problème est l’espionnage banal, car il n’y a pas d’autres considérations de la présence des spécialistes russes à la base militaire de l’OTAN.

Cependant, il est seulement maintenant devenu clair que le Premier ministre italien Giuseppe Conte était plus que surpris par l’appel de Poutine offrant son aide, car cela n’a même pas été discuté au sein du gouvernement italien. Mais il y avait l’appel au Pentagone. Le gouvernement italien s’est adressé aux États-Unis pour obtenir de l’aide via une ligne militaire officielle, via une demande adressée par le ministre italien de la Défense, Lorenzo Guerini, au chef du Pentagone, Mark Esper.

Alors, quelle était cette feinte incompréhensible avec la Russie?

Le fait est que l’aide du Kremlin n’a pas été demandée par les autorités officielles italiennes, représentées par le Premier ministre, mais a été demandée par le député de la Ligue du Nord Matteo Salvini. C’est un député du parti, financé aux élections par la direction générale des renseignements (GRU) de l’État-Major des Forces Armées de la Fédération de Russie, ce qui est enquêté actuellement en Italie, et c’est le même député qui avec ses sentiments pro-russes, a déjà fatigué tout le monde en Italie.

Il est à noter que Matteo Salvini comme « aboyeur » a été soutenu par le député du Bundestag du parti de droite « L’Alternative pour l'Allemagne » Ulrich Oehme. Le même Ulrich Oehme, qui a déclaré la non-implication de la Russie dans la guerre du Donbass, et a rencontré des représentants du LDRP à Minsk et qui a fait du lobbying en faveur d'inclusion de représentants des Républiques autoproclamées au Format Normandie.

C’est Ulrich Oehme qui est devenu le crieur public de la Ligue du Nord, à savoir, le « transmetteur » de la communiqué de presse du fondateur du groupe parlementaire des Amis de Poutine, Paolo Grimoldi, qui a exhorté la Russie à aider l'Italie.

Ainsi, la partie russe a reçu un monceau d’appels de politiciens italiens, soutenus par des collègues allemands. La Russie « n'a aucun droit moral de les ignorer ». Mais une manipulation dégoûtante sur tragédie se cache derrière cet écran visuel. La manipulation des politiciens italiens de la Ligue du Nord et de leurs collègues de « L'Alternative pour l'Allemagne » en ce qui concerne l’ indulgence au Kremlin.

Et donc, le premier II-76 est en vol en Italie, les « têtes parlantes » qui nous sont déjà familières, dans ce pays et en Allemagne, ont commencé à parler de la nécessité de lever les sanctions de la Russie. Et s’il y a une semaine, la raison de la levée des sanctions était une lutte commune contre le coronavirus, maintenant l’argument est la vertu et l'entraide de la Russie !

En particulier, le chef du barreau italien des avocats italiens Camere Penali del Diritto Europeo e Internazionale, Alexandro Maria Tirelli, a non seulement appelé à la levée des sanctions anti-russes, mais a également accusé l’Allemagne et la France des pertes financières de l’Italie. Ainsi, dans l’espace d'information de l’Italie, l’accent est mis sur l’amitié et la précipitation pour aider de la Russie et les « Bürgers » insidieux et insatiables et les « mangeurs de grenouilles ».

Et par conséquent, il est possible qu’en plus des trois problèmes mentionnées ci-dessus et d’autre tentative de rappeler la nécessité de lever les sanctions contre la Russie, la crise épidémiologique actuelle puisse devenir la cause du lancement de la campagne de la séparation de l’Italie de l’UE, comme c’etait le cas avec le Royaume-Uni. Après tout, c’est précisément sur l’agression et l’hostilité envers les voisins que l’accent est mis dans l'information et les récits.

коронавирус из России в Италию.jpg
Tags: france
Subscribe

Recent Posts from This Journal

promo zloy_odessit february 14, 11:32 19
Buy for 50 tokens
Аналитический отдел ресурса “Информационный навигатор” предлагает вашему вниманию рейтинг сильнейших армий Европы, составленный на основе изучения потенциала, как вооруженных сил, так и экономики, энергетики и многих других факторов, более чем пятидесяти стран региона. При расчётах…
  • Post a new comment

    Error

    Anonymous comments are disabled in this journal

    default userpic

    Your reply will be screened

    Your IP address will be recorded 

  • 2 comments